Publié le 09/02/2017

Fréquence Grenouille 2017 : lancement officiel en Pays de la Loire

Le Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire accueillera le mercredi 1er mars 2017 le lancement officiel de la 23e édition Fréquence Grenouille.

Kakémono Fréquence Grenouille 2017 spécial lancement

 

Le carton d'invitation au lancemement du mercredi 1er mars 2017

Retour sur le lancement Fréquence Grenouille 23e édition !

L'équipe du Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire a accueilli le lancement du mercredi 1er mars 2017, tout d'abord sur la réserve naturelle régionale du Marais de Cré-sur-Loir/La Flèche gérée par le CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir, et au Zoo de la Flèche. Cette journée a rassemblé une cinquantaine de personnes (élus, professionnels de l'environnement et de la conservation, médias, partenaires de l'opération...).

Le programme a débuté par la visite de la Réserve naturelle régionale du Marais de Cré-sur-Loir/La Flèche avec la découverte de son passage a petite faune, dispositif pérenne qui préserve la faune, dont les amphibiens lors de traversée de la route. Cette construction a été installée aux abords du marais sur 1 200 mètres de voirie.

Carine Ménage, vice-présidente de la communauté de communes du Pays Fléchois présente la RNR du Marais de Cré-sur-Loir/La Flèche © CEN Pays de la Loire

Présentation du passage à petite faune sur la réserve naturelle régionale du Marais de Cré-sur-Loir/La Flèche  par Morgane Sineau © CEN Pays de la Loire

Puis, les participants ont été accueillis par l'équipe du Zoo de la Flèche, autre partenaire du Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire, impliqué dans l'organisation de cette journée. L'équipe du zoo a présenté ses actions de conservation en France et à l'étranger (protection des mammifères marins en Mer d'Iroise, action de protection des bonobos en République démocratique du Congo, protection de la faune africaine en danger...), et a rappelé l'importance de préserver ensemble la biodiversité locale, notamment par la création d'une mare écologique et pédagogique au sein du Zoo. Le verre de l'amitié organisé par le Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire, suivi du déjeuner organisé par le Zoo a permis aux participants d'échanger sur cet évènement national et sur leurs actions de préservation respectives. 

Ouverture officielle par Mr Christophe Lépine porte-parole de l'opération Fréquence Grenouille © CEN Pays de la Loire
Puis discours de Mr Jacques Fourgeaud Président du CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir
(à gauche de Christophe Lépine) 

Discours officiel du Président du Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire 
Mr Loïc Bidault © CEN Pays de la Loire

Présentation des actions de conservation du Zoo par Cyril Hue, vétérinaire du Zoo de la Flèche © Ph. Evrard

Benoit Renauld, directeur de Rainett - Werner & Mertz France présente le partenariat Fréquence Grenouille © S. Poirier - FCEN

Enfin en raison d'une météo certes favorable aux amphibiens.... mais peu engageante pour la visite du Zoo..., les équipes organisatrices de cette journée ont dû écourter la présentation de leurs stands au coeur du parc.

Les stands de l'Opération Fréquence Grenouille dans le secteur  Nosy Komba du Zoo de La Flèche © F. Salmon - FCEN

Les personnes présentes à cette manifestation :

- Loic Bidault, président du Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire
- Franck Boitard, directeur du Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire et son équipe en charge de la manifestation
- Christophe Lépine, porte-parole de l'opération Fréquence Grenouille et vice-président de la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels et également président du Conservatoire d'espaces naturels de Picardie et l'équipe Fréquence Grenouille de la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels
- Jacques Fourgeaud, président du CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir et son équipe organisatrice de la manifestation
- Morgane Sineau et Romain Mariot, volontaire en service civique Amphibiens au CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir, qui ont présenté le dispositif du passage à petite faune sur la réserve naturelle régionale du marais de Cré-sur-Loir/La Flèche
- Cyril Hue, vétérinaire du Zoo de la Flèche et son équipe organisatrice de l'évènement
- Benoit Renaud, directeur de Rainett - Werner & Mertz France et ses collaborateurs en charge du partenariat Rainett et Fréquence Grenouille ainsi que l'équipe de l'agence Thomas Marko & Associés
- Romain Ligot et Marc Rochereau, de l'Agence Française pour la Biodiversité (antenne du Mans)
- Martine Charles, adjointe à la ville d'Ancenis et vice-présidente du Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire
- Jérôme Legat, élu de la commune de La Flèche
- Carine Ménage, adjointe au maire à La Flèche et vice-présidente de la communauté de communes du Pays Fléchois
- Michel Landelle, maire de la commune de Bazouge / Crè-sur-Loir
- Julien Pioger, ONCFS
- Jean Henaff, Sarthe Nature Environnement
- Grégory Provost, l'Arche de la Nature
- Martin Bonhomme, SHF et bénévole au CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir
- Jean-Christophe Couderc, journaliste au Maine Libre
- Elisabeth Petit, journaliste à Ouest France
- Sophie Chaudey, journaliste au magazine 30 millions d'Amis
- Elodie Plassat, journaliste au magazine Le Monde des animaux
- Sophie Grall, journaliste aux Nouvelles de Sablé
- et de nombreux bénévoles et sympathisants sur le passage à petite faune de la réserve naturelle régionale du Marais de Cré-sur-Loir/La Flèche

Un grand merci aux équipes du Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire, du CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir et du  Zoo de la Flèche pour leur accueil, leur disponibilité et toute l'organisation de cet évènement !

Découvrez les premières retombées médias de cet évènement et une sélection de photos :

Interview de Christophe Lépine, sur France Bleu Maine le jeudi 23 février 2017

Ouest France

Maine Libre

...

 

La Réserve naturelle régionale du Marais de Cré-sur-Loir et La Flèche

A 10h00 : présentation du passage à petite faune aux abords de la Réserve naturelle régionale des Marais de Cré-sur-Loir / La Flèche par le CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir.

En plus d'assurer la protection des amphibiens durant leur phase migratoire, le dispositif de Cré-sur-Loir / La Flèche permet aussi au CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir d'assurer un suivi scientifique du passage afin d'estimer les populations.

Classé en Réserve naturelle régionale depuis le 31 mars 2008, le site s’étend sur près de 65 hectares, ce qui en fait la plus grande zone de marais alluvial protégée du département de la Sarthe.

Avec son ensemble de roselières, de prairies humides et de bois alluviaux et son réseau de canaux, le Marais de Cré-sur-Loir / La Flèche offre un paysage caractéristique de la Vallée du Loir.

Ses prairies humides et mégaphorbiaies abritent de nombreuses espèces.

RNR du Marais de Cré-sur-Loire / La Flèche  © Olivier Vannucci

On y retrouve près de 150 espèces d’oiseaux et la flore recensée compte 300 espèces dont 4 patrimoniales : la Grande Douve, la Stellaire des marais, la Grande Berle pour les roselières et la Renoncule à feuilles d’Ophioglosse pour les prairies. On notera aussi quelques amphibiens parmi ses occupants avec notamment la présence de la Salamandre tachetée, du Triton crêté, du Triton palmé, de la Grenouille agile et les milliers de Crapaud communs.

Le Marais de Cré-sur-Loir / La Flèche est un lieu important de reproduction pour les amphibiens, qui s’y rendent chaque printemps pour y pondre. Malheureusement le franchissement de la route par les amphibiens entraînait une mortalité importante jusqu’en 2006.

Depuis 2012, un dispositif pérenne de traversée de la route a été construit aux abords des marais de Cré-sur-Loir / La Flèche sous la maitrise d’ouvrage de la Communauté des communes du Pays Fléchois. Il vient pérenniser le dispositif temporaire installé dès 2007, suite à la forte mortalité d’amphibiens observée sur la route longeant le Marais de Cré-sur-Loir / La Flèche.

Ce nouveau dispositif, appelé « passage petite faune » (en effet, bien que prévu pour les amphibiens, il est aussi efficace pour les reptiles, les micromammifères, les hérissons, etc.) concerne 1 200 m de voirie, faisant ainsi de lui le 2ème plus grand aménagement de ce type réalisé en France, après celui de la réserve naturelle nationale du Grand-Lemps, en Isère.

RNR du Marais de Cré-sur-Loire / La Flèche – Passage à petite faune © CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir

Ce dispositif permanent de traversée participe à la mise en œuvre concrète de la trame verte et bleue, faisant du Marais de Cré-sur-Loir / La Flèche un site pilote pour les continuités écologiques terrestres et aquatiques. Outre les effets bénéfiques sur la faune, par la mise en transparence des obstacles, ce passage permet aussi un meilleur suivi des populations d’amphibiens.

RNR du Marais de Cré-sur-Loire / La Flèche – Passage à petite faune © CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir

En parallèle, l’atlas des amphibiens et des reptiles des Pays de la Loire, piloté par le Groupe herpétologique des Pays de la Loire pour 2016-2018 et dont l'animation régionale du projet est assurée par la Coordination régionale de la Ligue pour la protection des Oiseaux (LPO) et l'Union régionale des CPIE (URCPIE), permet d’améliorer la connaissance de ces espèces souvent méconnues. Le Conservatoire d’espaces naturels participe à la réalisation de cet atlas en mettant à disposition les données qu’il acquiert dans le cadre de ses différentes missions.

Grenouilles vertes © Olivier Vannucci - Conservatoire d'espaces naturels Pays de la Loire

Le Zoo de la Flèche acteur de la conservation en France et à l'étranger

Acteur majeur de la conservation à l’échelle nationale et internationale, le Zoo de la Flèche a toujours pris à cœur ses missions de conservation et de pédagogie, ancrées dans le rôle des parcs zoologiques modernes. Ainsi, le parc soutient financièrement de nombreuses associations partout dans le monde afin de protéger gibbons en Indonésie, pandas roux au Népal et autres espèces menacées.

Cependant, la volonté du Zoo a toujours été de ne pas être qu’un soutien financier pour les associations, mais aussi d’agir humainement sur le terrain, à leurs côtés. Cette action directe et cet engagement au plus près des acteurs de la conservation permet de mettre en avant une autre de nos missions essentielles : l’éducation et la sensibilisation de notre public aux grandes causes environnementales et à la protection des espèces.

La devise du zoo « Mieux connaître pour protéger », n’a jamais eu plus de sens que ces dernières années, au cours desquelles les équipes du parc ont enchaîné les missions sur le terrain, pour agir et témoigner !

Protection des mammifères marins français :
La protection de la biodiversité française a toujours été l’une des priorités du Zoo de la Flèche. Désireuses de s’impliquer fortement dans le domaine de la recherche et de la conservation sur le territoire national, durant plus de 10 ans, les équipes du zoo ont participé au suivi des phoques gris et veaux marins le long des côtes françaises.       


Marquage des phoques © Cyril Hue - Zoo de la Flèche

Partenaire de l’Université de la Rochelle et du Parc Marin de la Mer d’Iroise pour cette étude, les équipes vétérinaires et animalières du zoo ont ainsi apporté leur expertise ainsi qu’un soutien humain, financier et matériel à ce programme de suivi.

Protection des bonobos en République démocratiques du Congo :
En octobre 2015, plusieurs membres de l’équipe du Zoo de la Flèche sont partis en République Démocratique du Congo auprès de l’association Lola ya Bonobo qui œuvre pour la protection de l’un de nos plus proches cousins. Partis à la rencontre des Bonobos, ils ont mis leurs compétences au service du sanctuaire qui recueille de petits bonobos devenus orphelins à cause du braconnage, les soigne et les élève jusqu’à leur réintroduction en milieu naturel. Cette rencontre inoubliable a permis la création d’un partenariat durable entre les deux structures.

 L’équipe du sanctuaire "Lola ya Bonobo" et  quelques membres du Zoo  ©  Cyril Hue - Zoo de la Flèche

Le zoo de la Flèche continu à soutenir financièrement, matériellement et humainement le sanctuaire, notamment par des envois de fournitures. Le vétérinaire du zoo repart sur le terrain en début d’année 2017 pour soutenir les équipes sur place lors d’un relâché de bonobos dans la forêt.

Protection de la faune africaine en danger :
Les équipes du Zoo de la Flèche ont confirmé leur engagement sur le terrain en se rendant une nouvelle fois en Afrique en 2016. Aux côtés de l’ONG française Wildlife Angel, qui agit pour la protection de la faune sauvage et de ceux qui la défendent, ils ont pu se confronter à la dure réalité de la lutte anti-braconnage. Sur place, les rhinocéros sont décimés pour leur corne, une matière qui s’échange à prix d’or sur les marchés asiatiques. A ce rythme, l’espèce aura disparu d’ici 15 ans.

L’engagement des équipes du Zoo se poursuit en France pour sensibiliser le grand public et les institutions. Le parc est ainsi en train de créer un stand de sensibilisation ouvert toute l’année sur son site afin de transmettre les messages portés par cette association.

© Nam Arrow

Actions locales auprès du Conservatoire d’espaces naturels Pays de la Loire :
Toujours impliquées dans la protection des espèces locales, les équipes du Zoo de la Flèche ont pleinement conscience de l’urgence à protéger la biodiversité, toute la biodiversité : des forêts tropicales de l’autre bout du globe à nos marais, prairies ou mêmes nos jardins. Or, on ne protège que ce que l’on connait. C’est ainsi l’une de nos vocations : émerveiller et faire aimer les animaux pour impliquer les futures générations dans la protection de la faune. Fort de cette mission, les équipes du parc ont rencontré les membres du Conservatoire d’espaces naturels Pays de la Loire. Cette rencontre leur a permis de découvrir puis partager leur travail de recensement et de protection du Sonneur à ventre jaune, un amphibien en danger d’extinction.

 Le Conservatoire d’espaces naturels Pays de la Loire présente le Sonneur à ventre jaune
© Une Saison au Zoo sur France 4

Vidéo épisode 14 d'une Saison au Zoo (Saison 7)
Bel hommage aux amphibiens sur la Réserve naturelle régionale du Marais de Cré-sur-Loir / La Flèche : (de 4 mn 54 à 11 mn40)